Général

Acronyme de Transfert d’Énergie Capacitive et Résistive, le courant TECAR est un courant à haute fréquence oscillant entre des fréquences de 300 KHz à 1 MHz et combinant des modes capacitifs (CET) et résistifs (RET). Véritable bio-accélérateur physiologique, ce courant possède des bienfaits thérapeutiques sur le système musculo-squelettique.

Oui. La tecarthérapie est une technologie 100% non-invasive, sans destruction des tissus. Également 100% naturelle, elle accélère la régénération naturelle des tissus biologiques en favorisant les échanges cellulaires.

La tecarthérapie est une technologie reconnue pour son efficacité et sa fiabilité dans l’amélioration des mécanismes naturels d’auto-réparation du corps, par la stimulation des échanges au niveau des cellules. 100% sûre d’utilisation, elle offre des résultats instantanés pour soulager la douleur, éliminer les tensions, accélérer la cicatrisation et libérer le mouvement.

La tecarthérapie a trois effets principaux :

– Biologique : en favorisant les échanges cellulaires, elle permettra de faciliter les capacités d’autoréparation du corps.
– Antalgique : la tecarthérapie a un effet immédiat et à long terme sur la douleur
– Diathermique : le courant utilisé entraîne une production de chaleur à l’intérieur du corps, ce qui permet d’améliorer le flux sanguin, le drainage et de libérer les tensions musculaires.

La tecarthérapie est actuellement utilisée par un large éventail de professions médicales et paramédicales, parmi lesquelles les kinésithérapeutes, ostéopathes, chiropraticien(ne)s, kinésithérapeutes du sport, esthéticien(ne)s, sage-femmes… Par ailleurs, de nombreuses équipes et fédérations sportives en France et dans le monde, toutes disciplines confondues, ont recours à cette technologie pour aider leurs athlètes à améliorer leurs performances et accélérer leur récupération après l’effort ou une blessure.

Le praticien décidera de la durée de séance dont il a besoin en fonction de la zone à traiter et du caractère aigu ou non. La durée des traitements en tecarthérapie vont de 5 à 45 minutes.

Dans la plupart des cas, des résultats sont observés au cours de la première séance, avec une diminution de la douleur et un relâchement des tensions. Cela peut également être le cas dans le cadre de pathologies chroniques, avec une amélioration des amplitudes dès la première séance.

Les principales contre-indications à l’utilisation de la tecarthérapie sont la présence de pacemaker, d’implants électriques, la grossesse, un cancer actif.
En revanche, la tecarthérapie n’est pas contre-indiquée en cas d’implants orthopédiques (prothèse de hanche ou de genou), ni en cas de fractures.

La tecarthérapie est non invasive et respecte la physiologie. Cependant, dans des cas très inflammatoires et lorsque des températures très élevées sont atteintes, le patient peut ressentir une légère fatigue ou une légère augmentation des douleurs dans les heures qui suivent le traitement. Il s’agit de l’effet rebond, bien connu des thérapeutes. Nos protocoles et nos formations vous permettront d’apprendre comment éviter ce léger désagrément.

La tecarthérapie peut s’utiliser avec l’ensemble des techniques suivantes : thérapie manuelle, structurelle, ostéopathie, chiropraxie, thérapie manuelle viscérale, fascia thérapie, médecine chinoise traditionnelle, crochetage, ventouses, massages cicatriciels, techniques vertébrales, posturologie, acupuncture, Mézières, chaînes musculaires, reboutement, trigger points, drainage lymphatique manuel.

La tecarthérapie fait partie de l’arsenal thérapeutique des kinésithérapeutes. En cela, la séance de tecarthérapie s’inscrit dans le cadre d’un acte remboursé par l’Assurance Maladie et/ou votre complémentaire santé ou peut être recommandée en complément. Les kinésithérapeutes qui utilisent cette thérapie ont investi dans une technologie innovante et dans des formations pour maîtriser cette technique.

De nombreux centres de kinésithérapie, ostéopathie, chiropraxie, uro-gynécologie et beauté dans le monde ont recours à la tecarthérapie. Pour trouver le centre le plus proche de chez vous, consultez notre carte des centres équipés : https://www.winback.com/fr/trouver-un-therapeute

De nombreuses formations sont organisées en France et aux quatre coins du monde. Quel que soit votre niveau, vous pourrez vous former à la tecarthérapie auprès de praticiens experts dans des domaines aussi variés que la kinésithérapie, l’uro-gynécologie ou la beauté. Cliquez ici : https://winback-academy.org/fr/plateforme-winback-academy-bienvenue/ ,pour plus de renseignements.

Une équipe de spécialistes aura le plaisir de répondre à toutes vos questions sur la tecarthérapie au 04 83 66 16 66

Traitements

Combiner la tecarthérapie à d’autres techniques constitue l’essence même de la tecarthérapie, à savoir pouvoir l’associer d’autres techniques telles que le dry needling, les IASTM, la thérapie manuelle, …

Il est tout à fait possible de faire des séances de tecarthérapie après le sport. D’ailleurs, les plus grands athlètes professionnels bénéficient de ce type de traitement de récupération après leurs entraînements ou après une compétition.
Les effets biologiques, antalgiques et thermiques diminuent les effets des courbatures et permettent de libérer les tensions musculaires plus rapidement.

La tecarthérapie peut être utilisée au plus tôt dans les cas de lésions traumatologiques. En stimulant le système circulatoire, en diminuant la douleur et en augmentant les échanges cellulaires, elle permettra de mettre tout en œuvre pour que la cicatrisation se fasse dans les meilleures conditions.

Dans la prise en charge de pathologies inflammatoires, il s’agira d’éviter une diathermie trop importante et, de manière préventive, d’effectuer une phase de retour au calme pour éviter un éventuel effet rebond (recrudescence des douleurs dans les 24 heures suivant le traitement).

Il n’y aucune contre-indication à l’utilisation de la tecarthérapie en cas fracture, puisqu’il s’agit d’une technologie basée sur un courant électrique. De plus, y avoir recours permettra de contribuer à améliorer la cicatrisation (du fait de l’augmentation des échanges cellulaires) ainsi que la stimulation de la microcirculation et de la vascularisation du périoste.

La tecarthérapie permet de diminuer les douleurs de fibromyalgie. Le traitement doit s’intégrer dans une prise charge globale (bio-psycho-sociale) de la douleur.

La tecarthérapie permettra de diminuer les douleurs et d’atténuer les crises inflammatoires en cas d’arthrose. Elle va faciliter vos mouvements grâce à la chaleur générée à l’intérieur du corps lors des séances.

En cas de spondylarthrite ankylosante, la tecarthérapie permettra de soulager les douleurs, libérer les tensions et améliorer autant que possible les limitations fonctionnelles. En cas de poussées, la tecarthérapie permettra de contenir la phase inflammatoire en drainant les épanchements et œdèmes et diminuera les douleurs.

Les lasers fonctionnent en utilisant un signal lumineux pour favoriser localement une réponse biologique et antalgique. La tecarthérapie permettra d’obtenir les mêmes effets, mais sur un trajet plus long. Elle permet aussi d’avoir un effet diathermique qui va stimuler la circulation lymphatique et sanguine pour accélérer le drainage d’œdèmes ou améliorer la vascularisation dans le cas de tissus fibrosés.

« 

Les ultrasons correspondent à des ondes émises depuis l’extérieur du corps, où elles se dispersent, et sont arrêtées lorsqu’elles rencontrent une résistance. La tecarthérapie correspond quant à elle à un courant électrique à haute fréquence qui agit depuis l’intérieur du corps. Les effets biologiques (autoréparation du corps), antalgiques et diathermiques se font alors tout au long du trajet entre les deux électrodes.
De plus, les ultrasons ont l’inconvénient d’être contre-indiqués en cas de matériel orthopédique ou de fracture, contrairement à la tecarthérapie qui peut être utilisée en cas de présence de matériel orthopédique ou de fracture.

« 

Santé de la femme

Non, la grossesse est une contre-indication à un traitement de la tecarthérapie, quelle que soit la zone du corps à traiter.

Dès la première semaine post-partum, il est possible d’utiliser la tecarthérapie afin de diminuer les douleurs et d’améliorer la cicatrisation.

Il n’y a pas de contre-indication à utiliser la tecarthérapie en cas de présence d’un dispositif intra-utérin, puisque la technologie est basée sur un courant électrique.

Tout à fait ! La tecarthérapie est indiquée en cas d’atrophie vaginale (sécheresse vaginale). N’hésitez pas à en parler à votre professionnel de santé qui saura vous proposer un traitement adapté.

Oui. Votre incontinence urinaire ou fécale devra faire l’objet d’un bilan par votre professionnel de santé qui saura alors vous proposer un traitement adapté. La tecarthérapie permet de coupler les effets du courant autant à un traitement manuel qu’à vos exercices actifs.

Les fibromes ne constituent pas une contre-indication à l’utilisation de la tecarthérapie. Il s’agira simplement d’adapter la diathermie en cas de saignements.

Les prothèses mammaires ne constituent pas une contre-indication à l’utilisation de la tecarthérapie. Il est possible de travailler la zone en adaptant la diathermie.

Animaux

Il n’est pas nécessaire de raser les poils. Nous utilisons un gel spécifique pour mouiller le poil et assurer la conduction du courant.

Le traitement à l’aide de la tecarthérapie n’est pas stressant pour l’animal, au contraire : la tecarthérapie est non invasive et indolore. La plupart des animaux présenteront des signes de détente lors du traitement.

Découvrez les thérapies Winback